Comment s’installer ?

Guide « S’installer en profession libérale » : le premier pas vers le succès

Quelles sont les premières formalités et démarches à remplir pour s’installer en profession

libérale ? Pour quel statut social et fiscal opter ? Quelle sera la protection sociale ? Comment bénéficier d’aides à la création ? Autant de questions que se posent les futurs professionnels libéraux. Pour les accompagner pas à pas dans la création et la gestion de leur entreprise, l’UNAPL présente le guide pratique « S’installer en profession libérale ». Consulter le guide 2020

Le financement des professions libérales

L’UNAPL apporte des solutions de financement aux professionnels libéraux, grâce à INTERFIMO qu’elle a contribué à créer il y a près de 45 ans.

Créé en 1969 par les syndicats et les institutions des professions libérales, INTERFIMO est aujourd’hui le premier organisme de financement au service exclusif des professionnels libéraux, avec plus de 60 000 clients, 6,2 milliards d’euros d’encours de crédit et 10 000 dossiers étudiés chaque année.

Filiale de LCL, INTERFIMO est une société anonyme à Directoire et Conseil de surveillance dont la plupart des membres sont des représentants des syndicats des professions libérales réunis au sein de l’Union Nationale des Professions Libérales (UNAPL).

INTERFIMO compte 170 collaborateurs spécialisés, dans plus de 50 bureaux en France. Ce réseau national, renforcé par un partenariat actif avec les 2 000 agences de LCL permet de financer et d’assurer avec efficacité les projets des chefs d’entreprises libérales partout en France.

Enfin pour répondre aux besoins spécifiques des grandes entreprises libérales (groupe de laboratoires d’analyses médicales, hospitalisation privée, groupes de radiologie), INTERFIMO s’est doté d’un Pôle Grands Comptes qui ne traite que ce type de dossier.

Des réponses financières aux enjeux d’une installation libérale

S’installer

La préparation financière de l’installation obéit toujours à la même logique : équilibrer le plan de financement et le compte d’exploitation prévisionnel, et veiller à la fiscalité durant la phase de remboursement des emprunts.

Le professionnel libéral peut s’installer :

en créant un cabinet (généralement après une période de collaboration ou de salariat),

en reprenant un cabinet dont le titulaire part en retraite ou va exercer ailleurs,

en intégrant une association pré-existante (il remplace un associé ou il augmente le nombre des associés) ou créée à l’occasion de son arrivée (il s’associe avec un titulaire qui exerçait seul).

Chacun de ces scénarios présente des caractéristiques économiques bien différentes.

Quant au financement d’une pharmacie, via l’achat d’un fonds de commerce ou des parts d’une société propriétaire d’un fonds, il se distingue sur deux points :

le coût de l’investissement,

le poids de la fiscalité. Pour en savoir plus